Surveillance atmosphérique

13 avril 2012 - Dans le cadre du suivi de la fuite de gaz d’Elgin, Total a pris contact avec le NCAS (National Centre for Atmospheric Science), organisme scientifique réputé mondialement pour ses recherches dans le domaine de la mesure atmosphérique de gaz.
Le NCAS a réalisé des vols scientifiques au-dessus et autour du nuage de gaz d’Elgin les 30 mars et 3 avril et a transmis les données recueillies lors de ces vols à Total. Les survols du nuage de gaz ont été effectués à des distances comprises entre 5 et 25 miles nautiques de la plate-forme. Un de ces survols, en amont de la plate-forme, a permis de déterminer une concentration en méthane d’approximativement 0,00019 %, ce qui correspond au niveau ambiant habituel dans l’atmosphère. Plusieurs passages ont ensuite été entrepris dans le nuage; les concentrations de méthane maximales mesurées dans le nuage n’ont pas dépassé 0,00028 %. Les données transmises par le NCAS à Total confirment une très forte dilution du gaz en dehors de la zone d’exclusion autour d’Elgin.


Les données du NCAS ont également confirmé la baisse du débit de la fuite entre le 30 mars et le 3 avril, ce que laissait supposer l’observation de photos et d’images infra-rouges de la plate-forme d’Elgin.
Total compte poursuivre sa coopération avec le NCAS, et apporte son soutien à un vol supplémentaire dans les jours à venir afin de poursuivre la collecte de données environnementales.

* NCAS est membre du UK Natural Environment Research Council ; une de ses missions est d’animer le UK Facility for Airborne Atmospheric Measurements avec le Met Office (centre météorologique qui travaille également sur le changement climatique)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs